Limites et Contre-Indications de l’Ostéopathie

contreindication

L’ostéopathie est une thérapie douce soulageant bon nombre de maux. Son champ de compétence se situe particulièrement au niveau des maladies dîtes fonctionnelles, c’est-à-dire sans atteinte de la structure. Les lésions organiques, pour leur part, doivent être prise en charge par d’autres disciplines (médicale, chirurgicale…) qui seront plus efficace que l’ostéopathie qui présente ses limites.

LIMITES DE L’OSTÉOPATHIE :

  • Les fractures
  • Les maladies inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, maladie de Crohn…), en particulier en phase aiguë. Dans le cas de certaines tendinites, l’ostéopathie peut tout de même avoir un rôle pour éviter les rechutes ou limiter leur aspect chronique.
  • Les maladies infectieuses (arthrite septique, oreillons, tuberculose,…)
  • Les maladies neurodégénératives (sclérose en plaque, maladie de Parkinson, maladie d’Alzeihmer…)
  • Les maladies génétiques (mucoviscidose, myopathie, trisomie…)
  • Les cancers
  • Les maladies psychiatriques (autisme,…)

Malgré tout, même si l’ostéopathie ne peut avoir une action directe sur ces affections, elle peut permettre d’en soulager certaines conséquences, comme la douleur, en libérant les tensions des structures environnantes. L’ostéopathie devient alors une thérapie palliative complémentaire intéressante, offrant un confort aux malades et leur rendant la maladie plus supportable.

Dans la mesure où l’ostéopathe émet un doute quand à l’atteinte des tissus, il devra soit utiliser les techniques les plus douces possible soit ne pratiquer aucun traitement ostéopathique avant d’avoir des examens médicaux (radio, IRM, scanner) sous les yeux.radio1

CONTRE-INDICATIONS DE L’OSTÉOPATHIE

Dans certains cas, l’ostéopathie est totalement contre-indiquée. Cela signifie qu’il ne faut pas se rendre chez son ostéopathe, même si celui-ci est formé pour vous dire si votre motif de consultation n’est pas de son ressort, il vous réorientera alors vers les spécialistes concernés.

L’ostéopathie ne prend pas en charge, de manière générale, toutes les urgences médicales, chirurgicales ou psychiatriques tels que :

  • les fracturesUrgences
  • les trauma-crâniens récents
  • les luxations orthopédiques
  • les AVC (accident vasculaire cérébral)
  • les crises cardiaque
  • les hémorragies
  • les phlébites
  • les appendicites, les péritonites
  • les hernies discales avec des signes neurologiques, etc.
  •  etc.

De même, en cas d’importante altération de l’état général, le praticien redirigera le patient vers les services compétents.

CONTRE-INDICATIONS ABSOLUES

Absence de consentement du patient

MINEURS

En règle générale, il est préférable pour le thérapeute de traiter tous les mineurs en présence des parents.

De rares exceptions peuvent être observées dans le cadre d’un travail à portée émotionnel ou si le parent présent rend le traitement compliqué, comme c’est parfois le cas.