Pourquoi consulter en Ostéopathie ?

L’Ostéopathie est susceptible de soulager la plupart des troubles :

photo prévention

  • De l’appareil locomoteur : lombalgies, cervicalgies, torticolis, dorsalgies, entorses, tendinites, pubalgies, périarthrites de l’épaules, pubalgies…
  • Du système neurologique: sciatiques, sciatalgies, cruralgies, névralgies d’Arnold, Névralgies cervico-brachiales…
  • Du système neurovégétatif : dystonie neurovégétative, état dépressifs, anxiété, stress, troubles du sommeil…
  • Du système digestif : ballonnement, reflux gastro-oesophagien, hernie hiatale, aérophagie, mauvaise digestion, constipation, brûlure d’estomac, dyspéristaltisme intestinal, régurgitations, nausées, colites…
  • De la bouche et de la sphère ORL : dysphonie fonctionnelle, préventions des sinusites et otites répétitives, vertiges fonctionnels, migraines, céphalées…
  • Du système respiratoire : prévention des bronchites répétitives, asthmes,
  • Du système génito-urinaire : cycles douloureux, dyspareunies mécaniques, dysurie, prévention des infections urinaires.
  • L’ostéopathie peut avoir un rôle intéressant dans les séquelles de traumatismes : entorses, fractures, luxations, accidents de voiture/moto, chutes, chocs…
  • Et de même sur les manifestations rencontrées par le bébé après la naissance, tel que les troubles du sommeil, les régurgitations, les coliques, les plagiocéphalies …

La Prévention

L’Ostéopathie joue également un rôle primordial dans la prévention des douleurs. En effet, des séquelles de traumatismes non traitées qu’elles soient physiques ou émotionnelles peuvent avoir des conséquences plusieurs mois voire plusieurs années après avoir eu lieu. L’Ostéopathe doit fait prendre conscience que l’on est responsable de son capital santé et qu’il est nécessaire d’être suivi régulièrement pour limiter et éviter les conséquences de ces traumatismes passés.

Une consultation par an est donc recommandée pour vérifier l’absence de troubles ou de dysfonctionnements et les traiter le cas échéant avant qu’ils ne deviennent problématiques.

L’accompagnement

  • L’Ostéopathie peut permettre d’éviter des douleurs comme les sciatalgies ou les lombalgies durant la grossesse et de permettre une meilleure récupération des éventuelles restrictions de mobilité au niveau du bassin suite à l’accouchement.

evolution

  • Durant un traitement en orthodonties, des douleurs au niveau des cervicales, du dos ou des maux de têtes peuvent apparaître. Un bon suivi peut permettre de les atténuer ou de les soigner.
  • Pendant une compétition sportive (un marathon par exemple), le corps subit un grand nombre de traumatismes. L’ostéopathie, en collaboration avec d’autres professionnels de santé, peut aider à une meilleure récupération.
  • A la suite d’une intervention chirurgicale, certaines tensions peuvent être ajoutées au corps, notamment à cause des cicatrices. Redonner de la liberté de mouvement à ces tissus permet d’éviter des adaptations du corps trop importantes pouvant entraîner des douleurs.
  • En cas de lésions des tissus, l’Ostéopathie n’aura qu’un rôle de thérapie complémentaire pour soulager les effets de ces lésions.